Alcools : pourquoi il ne faut pas boire d'alcool de bois !

4 mins

Alcools : pourquoi il ne faut pas boire d'alcool de bois !

Dossiers

Le mot alcool en chimie désigne une grande famille de substances qui ne sont pas toutes consommables - 2ème partie : le méthanol

Publié le: 
31/05/2024
L'alcool méthylique ou méthanol

C’est le premier des alcools. Il ne comporte qu’un seul carbone. Sa formule est CH3OH. C’est un liquide incolore d'odeur agréable, douce et sucrée. Il est produit principalement à partir du gaz et du charbon et un peu par la biomasse . Il était autrefois appelé « alcool de bois » car obtenu par distillation du bois.

Formules chimiques de différents alcoolLe méthanol entre dans de nombreuses synthèses chimiques, et ses dérivés sont largement utilisés pour l'élaboration de nombreux produits de teinturerie, de résines, de produits pharmaceutiques et de parfums synthétiques. C’est un excellent dissolvant des graisses et des matières plastiques ainsi qu’un excellent antigel. 
Du méthanol est formé en petite quantité lors de la fermentation du moût, particulièrement lorsque celui-ci est formé à partir de raisins ou de fruits dont les pépins contiennent de la pectine. C’est lors de la distillation que le méthanol va être éliminé grâce à sa température d’ébullition : 64° C pour le méthanol et 78°C pour l’éthanol. Un résidu de méthanol peut subsister à une teneur maximale de 0,38 ml pour 1 litre d’éthanol pur selon le règlement européen. Soit 0,006 ml pour un verre de 4 cl de whisky à 40°.

Le méthanol est un poison très dangereux.

Transformation

Après ingestion, le méthanol est rapidement distribué dans l'organisme dans le sang, l'urine, le liquide céphalo-rachidien, ainsi que dans le vitré (= gel transparent en arrière du cristallin de l’oeil) et l'humeur aqueuse (= liquide entre la cornée et le cristallin). Sa concentration maximale dans le sang est atteinte entre 30 et 90 min. 
Le méthanol est principalement transformé en formaldéhyde dans le foie, ainsi que pour une moindre partie par les cônes et les bâtonnets de la rétine. Cette molécule très instable est transformée rapidement en acide formique, beaucoup plus stable et beaucoup plus toxique.
Métabolisme du méthanolLe méthanol utilise les mêmes voies de transformation que l’éthanol mais son métabolisme est 6 à 5 fois plus lent, ce qui facilite son accumulation dans l’organisme. De plus l’éthanol inhibe le métabolisme du méthanol. Comme en général ces deux alcools sont absorbés en même temps, la présence du méthanol dans l’organisme est prolongée.

Toxicité

Le méthanol est par lui-même peu dangereux. Par contre l’acide formique est puissamment toxique. En effet, il entraîne entre autres une chute de la concentration des bicarbonates dans le sang et donc une baisse du pH, c’est à dire une acidose. Le coma survient lorsque le pH est inférieur à 6,6 (pH normal du corps humain= 7,0). Au niveau oculaire, les lésions provoquées par l’acide formique sont probablement dues à la réduction de la production d’énergie et d’oxygène. 
Les premiers symptômes d’une intoxication par du méthanol surviennent en général 4 heures après l’ingestion. Ils ressemblent aux signes habituels de l’ivresse due à l’éthanol, comme les troubles de l’équilibre et la confusion, ce qui peut conduire à un faux diagnostic. Les symptômes suivants surviennent jusqu’à 24h après l’ingestion en raison de la lenteur du métabolisme du méthanol. Il s’agit alors de maux de tête, de nausées, de vomissements, de douleurs abdominales et troubles oculaires. Si la dose de méthanol consommée est importante, cela peut entraîner une perte de mémoire, des atteintes cardiovasculaires graves, une insuffisance rénale, des convulsions, un coma et conduire au décès. En cas de survie, des séquelles définitives sont fréquentes, comme des troubles de la vision voire la cécité.

La littérature médicale recense des cas de cécité après consommation de seulement 4 ml de méthanol pur et de décès après ingestion de 15 ml d’une solution à 40 % de méthanol.

Le méthanol est utilisé dans les distilleries clandestines pour augmenter le taux en alcool des boissons contenant de l’éthanol, conduisant à un alcool dit « frelaté ». Chaque année on déplore des morts dans le monde entier après ingestion d’alcool frelaté : 71 en Russie en 2016, 150 en Inde en 2019, 80 au Mexique en 2020, 20 au Maroc en 2021, 37 au Bengale en 2022…
En République tchèque en 2012, une intoxication a concerné 121 personnes. Vingt sont décédées avant et 21 pendant l’hospitalisation, soit un taux de mortalité égal à 34%. Sur les 80 survivants, 14% avaient des troubles de la vision à la sortie de l’hôpital, pourcentage qui s’est majoré par la suite pour atteindre 40% 8 mois après. Au total 8% des survivants sont devenus totalement non-voyants. 
Des intoxications au méthanol d’origine professionnelle existent mais sont rares. Des suicides ou des tentatives de suicide par consommation de méthanol sont également rapportées.

Auteur(s): 
Bertrand

Nalpas

MD, PhD, Directeur de recherche émérite - Inserm

MD, PhD
Directeur de recherche émérite
Département Information Scientifique et Communication de l'Inserm

 
Le méthanol est le numéro 1 de la famille des alcools : il comporte 1 seul carbone, sa formule est CH3OH
Total de 1 vote
Thématiques abordées: 
Article(s) associé(s):